Carte

Cliquez sur les bulles rouges pour en savoir plus!
  • Elles sont appelées ainsi parce que nous pouvons distinguer trois chutes distinctes. On les appelle aussi « chutes en Y ». En 2002, Arthur l'Aventurier, fait de ce lieu la page couverture de l'un de ses albums.
  • Construite en 1998 suite au déluge de juillet 1996, ces passerelles remplacent la portion de sentier qui a été emporté par les inondations. Le débit moyen de la rivière Métabetchouane, en juillet, est de 50,59 mètres cubes par seconde. Le débit maximum enregistré avant le déluge est de 752 mètres cubes par seconde (29 avril 1979). Au plus fort du déluge. dans la nuit du 19 au 20 juillet 1996, le débit de la rivière était de 1 552 mètres cubes par seconde.

    Un gigantesque embâcle de bois et de débris s'est formé au pied du barrage et l'eau passait de 7 à 8 pieds au-dessus. Devant cet obstacle, l'eau s'est frayé un chemin, emportant une partie de la falaise et 100 mètres du sentier.

    Plutôt que de colmater la brèche, les ingénieurs décident de redonner accès au barrage en construisant des passerelles.
  • Construit au début des années 1920 par un entrepreneur privé, il a été acheté quelques années plus tard par la compagnie St-Raymond Paper pour alimenter en électricité son usine de pâte à papier située à Desbiens. Aujourd'hui, cette infrastructure n'a plus d'utilité en terme de production d'électricité. C'est un barrage de type « poids », c'est-à-dire qu'il résiste à la poussée de l'eau par sa masse, qui l'empêche de se renverser ou de glisser.

    Un barrage poids est un barrage dont la propre masse suffit à résister à la pression exercée par l'eau. Ce sont des barrages relativement épais, à forme généralement simple. On compte deux grandes familles de barrage poids, les barrages poids-béton et les barrages en remblais.

    Caractéristique du barrage chute Martine
    Longueur : 180 pieds
    9 piliers
    Tablier : 23 pieds de large sur 2 pieds d'épaisseur
    Élévation : 17 pieds
    Conduite forcée : 6 pieds diamètre
  • Cette centrale alimentait en électricité l'usine de pâte et papier qui appartenait à la compagnie St-Raymond Paper, située dans la municipalité de Desbiens. Sa partie supérieure était aménagée en deux logements et deux familles y ont habité jusqu'en 1937.
  • Phénomène unique au Canada, en 2011, elle est mise en nomination pour être l'une des 7 merveilles naturelles ou bâties du Saguenay-Lac Saint-Jean. Elle se classe 10e après le Fjord, le zoo, le lac Saint-Jean, le village historique de Val-Jalbert, les monts Valin, la Véloroute des bleuets, le parc national de la Pointe Taillon, le village de L'Anse-Saint-Jean et la Pulperie de Chicoutimi. En considérant seulement les lieux naturels, la caverne se classe au 5e rang.
  • Construite au début des années 1970, cette arche marque le début du sentier principal, qui mène à la caverne et qui donne accès à l'ensemble des attraits et des infrastructures du site.
  • Sa superficie varie en fonction du débit de la rivière. Lors de forte crue printanière ou de forte pluie d'automne, elle disparait pratiquement sous les eaux. Tout autour, c'est un site de fraie pour la ouananiche.
  • Un pont suspendu de 30 mètres de long vous permet de traversé la rivière et de vous rendre au poste d'observation plus haut. On l'appel ainsi parce qu'il appartient à la Corporation de l'Activité Pêche qui gère la pêche en rivière et que le spot de pèche est de l'autre coté de la rivière. Nous pourrions l'appeler aussi le pont ouananiche puisque c'est cette espèce de poisson qu'on y pèche tout autour de l'ile.
  • De ce poste d'observation vous pourrez prendre toute la mesure de l'envergure des passerelles accrochées aux caps de roc. Dans le futur c'est de ce point qu'un nouveau sentier partira pour se rendre à la caverne. Des jeux ludiq ues dans la coulée de roche, un bout de sentier forestier, une section de passerelle accrochée, un pont fixe, un pont suspendu de 30 mètres et une arche qui s'éloignera de la paroi sont au programme.
  • Maison (duplex) construite en 1937 et dans laquelle habitaient 2 travailleurs et leur famille. Avant, les travailleurs résidaient dans un logement situé au-dessus de la centrale hydroélectrique. Aujourd'hui, ce bâtiment sert de poste d'accueil aux visiteurs.
  • Deux tyroliennes et deux voies de via-ferrata vous permette de traverser aller/retour la rivière métabetchouane à 50 mètres au dessus de l'eau. L'arrivée de la première longue de 150 mètres se fait en douceur sur une plate forme fixée à la paroi de granit. Pour rejoindre la deuxième deux sections de via-ferrata vous mène vers la plate forme de laquelle vous vous élancerez sur 200 mètres.
  • Situé juste au dessus des vestiges de la centrale hydroélectrique dont vous aurez une vue en plongé vous pourrez aussi y admiré le magnifique panorama. C'est un endroit WOW. Le départ de la première tyro et l'arrivée de la deuxième sont juste à sa droite. Vous pourrez donc voir les adeptes partir et revenir. Vous serez témoins des sensations que procure la traversée de la rivière à 50 mètres de hauteur.
  • S'élevant à plus de 50 mètres vous aurez une vu panoramique sur le paysage, le barrage, la rivière, les vestiges, La promenade de la conduite d'amenée d'eau et une partie des passerelles accrochées aux caps de roc.
  • La conduite d'amenée d?eau a été construite à la même époque que la centrale et le barrage, soit dans les années 1920. Elle servait à amener l'eau au dynamo afin d'alimenter la turbine qui produisait de l'électricité pour l?usine de la St-Raymond Paper Ltée. les employés qui entretenaient la conduite et qui travaillaient au dynamo, étaient des citoyens de la municipalité de desbiens; ils travaillaient pour la saint-raymond paper.
  • Les passerelles sont fixées à même le granite, une roche extrêmement solide et qui date des temps immémoriaux. Des trous de 30 centimètres de profondeur ont été forés à même le roc ; l'ancrage de métal fabriqué en atelier, a été installé dans chaque trou, rempli ensuite d'une matière époxy. Quant aux câbles des ponts suspendus, ils sont ancrés à 90 centimètres de profondeur dans cette paroi de granite. Le bois utilisé est le mélèze laricin (épinette rouge) et certaines pièces pèsent plus de 100 kilos.
  • Il mène jusqu'au barrage. Chemin de gravier large de 10 pieds en moyenne. Longueur de la porte d'arche aux passerelles du déluge 401 mètres ou 1611 pieds.
  • Longeant la rivière métabetchouane la première moitié est un aller retour et la deuxième est en boucle. Long de 1,76 km à son extrémité vous découvrirez les 3 chutes. C'est un sentier qui s'apparente à un sentier de chasse. Vous serez près de la végétation, lorsqu'il y a de la rosé ou par temps de pluie vous pourrez humer les parfums de la nature.
  • Plus rustique il est jonché de tête de cran et de racine d'arbre. Dans ce sentier dans le roc vous pourrez observez les stries laisser par les glaciers qui ont façonné tout le territoire il y a plus de 10 000 ans. En bordure du sentier vous pourrez observer des bleuets.
  • La rivière Métabetchouane prend sa source dans le secteur des lacs du Mâle et Bouteille, dans la Réserve faunique des Laurentides. Elle coule sur une distance d?un peu plus de 160 kilomètres avant de se jeter dans les eaux du lac Saint-Jean dont elle est l?un des principaux tributaires, à la hauteur de la municipalité de Desbiens. Sa configuration est très diversifiée, allant de zones calmes sans pente en passant par des secteurs accidentés et une succession de rapides et de chutes spectaculaires. Cette rivière est un site de fraie important pour la ouananiche du lac Saint-Jean.
  • Ce secteur est appelé ainsi en raison du ruisseau qui coule au fond de la vallée et de sa végétation verdoyante en automne.
    En marchant dans la coulée verte vous vous sentirez comme dans un jardin chinois grandeur nature. Que votre regard porte au loin ou très près de vous chaque pas vous fera découvrir un monde d'émerveillement.
    Plus qu'un sentier pédestre. C'est un tapis de mousse, un champ de fougères et un lit d'algues.
    En entrant dans ce lieu vous pénétré dans un milieu extrêmement sensible et vulnérable à la présence humaine. En adoptant le comportement approprié vous contribuerez à protéger cette nature exceptionnelle.
    Vous savourerez davantage votre balade si vous prenez le temps d'apprécier et d'admirer cette merveille.
Téléchargez la carte du site (.pdf)